ÉTUDE DU MODÈLE DE FINANCEMENT ACTUEL

Sur base de 176 décomptes portant sur l’année 2019 transmis par les membres de la plateforme SEA, la FEDAS a analysé la structuration des coûts de fonctionnement et le rapport entre les heures de présence budgétées et les heures de présence réelles.


Ce même exercice a également été réalisé au niveau des décomptes des années 2017 et 2018 permettant un comparatif et une argumentation solide lors du dialogue structuré avec le Ministère de l’Education, de l’Enfance et de la Jeunesse (MENJE), notamment que le coût par heure de présence budgétée se rapproche de plus en plus du plafond fixé mettant de plus en plus de gestionnaires en difficultés financières.


Suite aux négociations de la FEDAS, le MENJE a accepté de ne pas sanctionner les gestionnaires des SEA en cas de dépassements ; des solutions ponctuelles sur demande motivée seront accordées.