COVID-19

En 2020, notre service a connu un défi particulier avec la crise sanitaire de la Covid-19. Après une fermeture presque absolue entre mars et aout (à l’exception de quelques formations sous format de visio-conférence), nous avons mis en place des consignes sanitaires afin de garantir une expérience de formations en présentiel en toute sécurité. Ces consignes ont été adaptés durant l’automne, selon les développements sanitaires et politiques.

 

ANNULATIONS DUES AU COVID-19

Au cours de l’année 2020 presque la moitié de nos formations ont dû être annulées – dont à peu près deux tiers en raison de la COVID-19 :

grafik fc.png
 

LES MESURES SANITAIRES

Pendant la deuxième moitié de 2020, les formations dans la salle de formations au siège de la Fedas à Howald ont connu une réduction du nombre de participants admis de 16 à 10 personnes afin de garantir à chaque participant une distance physique de deux mètres par rapport à ses voisins.

Les espaces des collaborateurs, notamment l’espace de pause midi, ont été fermés au public. Au cours de l’automne, en accordance avec les mesures contre la deuxième vague d’infections, nous avons arrêté complètement de fournir les collations, introduit une obligation de porter un masque pendant toute la formation et émis des consignes concernant l’aération et la désinfection régulière de la salle de formations. Nous avons également veillé à ce que ces mesures soient respectées dans les lieux externes de formations où se tenaient nos cours. Par ces mesures, nous étions capables de maintenir la grande majorité de nos formations en présentiel.

 
 

***

 

PERSPECTIVES POUR 2021

Pour notre service, la crise sanitaire était un moteur important de la digitalisation aussi bien d’une partie de notre offre en formation que pour l’organisation interne.

De l’autre côté, étant donné que les organismes de formation continue professionnelle n’étaient guère la priorité politique en 2020, le manque de consignes sanitaires claires nous a confronté au défi de trouver notre chemin à nous à travers de la crise. Nous aimerions renforcer les liens entre les organismes de formations, promouvoir les échanges et partager les bonnes pratiques.